Aube et crépuscule

Voici quelques conseils afin de réussir vos clichés de levé et couché de soleil, car l’aube et le crépuscule possèdent une lumière particulièrement belle.

Ceux-ci s’appliquent si vous avez un réflex ou des réglages avancés sur votre appareil.

Ces conseils s’articulent en 2 étapes.

Etape 1 : La prise de vue :

  • Tout d’abord, munissez-vous d’un trépied pour que votre appareil soit le plus stable possible.
  • Faîtes vos clichés en RAW pour les heureux propriétaires de réflex, cela vous laissera plus de souplesse en post-production.
  • Réglez la focale sur une valeur de 8 ou 10 afin d’avoir une image nette sur la plus grande surface possible, car nous ne cherchons pas le flou artistique ici.
  • La mesure de lumière doit être réglée sur une mesure à prédominance centrale afin de faire ressortir les couleurs particulières de ces moments.
  • Placez-vous en iso 100 afin de ne pas avoir de bruit de luminance, et parce que, bien que la lumière ambiante semble faible, il faut garder à l’esprit que la mesure se fera sur la source de celle-ci.
  • Réglez la mise au point, avec le collimateur de votre choix, sur le soleil (en fonction de votre cadrage) ou faîtes-la en manuel suivant votre choix.

Vous n’avez plus qu’a faire une série de clichés en variant le temps de prise de vue pour avoir une photo qui vous plaise et à passer à la seconde étape, toute aussi importante, la post-production avec un logiciel adapté tel que DXO-labs ou Lightroom.

Personnellement, je démarre sur une base de 3 secondes pour le temps de pose, et j’adapte ensuite à la situation.

Etape 2 : La post-production :

Dans cette phase nous allons « développer » notre RAW.

  • Commencez par recadrer en cas de cadrage approximatif.
  • Changez ensuite la température de lumière afin d’accentuer l’effet couché ou levé de soleil, sans non plus forcer.
  • Poussez la vibrance.
  • Augmentez un peu les noirs sur Lightroom, afin de rendre les éléments du décor plus noirs qu’ils ne sont.
  • Jouez un peu avec la courbe de couleurs et la saturation pour que la photo soit plus flatteuse.

Et voilà, bien sûr ces réglages sont à adapter suivant la situation.

En post-production, laissez parler votre créativité et votre sensibilité.