Portraits

Le portrait est relativement difficile à réussir.
Il s’agit de mettre en valeur une personne, dans une attitude la plus naturelle possible.
Cela parait simple, il suffit de demander à la personne de regarder l’objectif, mais malheureusement non, c’est même très loin de là.
En tant qu’humains, nous sommes conditionnés à prendre la pose pour des photos.  Dès qu’un appareil se braque sur quelqu’un qui sait qu’il va être photographiée cette personne se crispe, se force à sourire et à regarder l’objectif, ce qui donne une attitude qui n’a rien de naturel.
Même si vous parvenez à convaincre la personne de ne pas regarder l’objectif directement ou en lui demandant de se détendre, souvent elle n’aura aucune idée de comment se placer, s’en remettant à vous pour la guider.

Matériel conseillé :

Je pars du principe que vous avez un réflex, mais la plupart de ces conseils s’appliquent à tous les appareils rassurez-vous.
Mis à part votre appareil, le reste du matériel est optionnel, et en plus ne sert pas à tous les coups. Il permet juste d’augmenter les possibilités

Avant séance :

  • N’hésitez pas à prendre du temps pour discuter avec votre modèle, le mettre à l’aise, et voir avec lui le type de photos souhaitées, ainsi que leurs complexes éventuels (surtout pour les femmes).
  • Pensez d’avance aux poses que vous souhaiterez et à la disposition de vos éclairages et flashs si vous en avez.
  • Mettez-vous en RAW si vous pouvez afin de facilitez le post traitement.
  • Si possible, faites un maximum de réglages avant afin de faire gagner du temps au modèle.
  • Attention, certains objectifs haut de gamme risquent de nécessiter plus de post-production car ils sont si performants qu’ils font ressortir le moindre défaut de peau et risquent de vous fâcher avec votre modèle (surtout féminin).
  • Mettez-vous si possible à une focale de 100mm pour un plein format. Pour les autres environ 60 mm(facteur de grossissement). Une focale inférieure aura tendance à déformer le visage et l’aplatir le rendant plus large, donc à éviter, sauf parti-pris artistique.
    (Cet effet est très visible sur les selfies  pris au compact ou pire, au téléphone portable (sa fonction photo reste un gadget, un appareil d’appoint)).

Portrait en intérieur :

  • Commencez par mettre votre appareil en mode manuel si vous travaillez en intérieur.
  • Si vous avez des flashs, et surtout des flashs de studio, commencez vos tests avec une valeur de 100 ISO surtout si vous voulez un fond plus sombre que le sujet. La puissance des flashs apportera assez de lumière.
    Toujours dans le cas de flashs , attention à votre vitesse maximum de déclenchement.
    La vitesse de synchronisation flash qui est indiquée dans le manuel de votre appareil (en général 1/200) est le maximum.
  • Si vous avez des flashs de studio, ou un flash cobra, réglez leur puissance et leur position suivant l’effet que vous voulez obtenir.
    Voici un petit tableau de différentes positions.

    fiche portrait
    Fiche conseil d’éclairages
  • Si vous avez un flashmètre c’est le top. Entrez les valeurs iso et vitesse de synchro que vous avez mis sur votre appareil, placez-vous là où sera votre sujet, appuyez sur test, puis déclenchez les flashs, et la valeur de l’ouverture conseillée s’affiche.
    Plus celle-ci est petite plus la profondeur de champs le sera, donc un très beau flou mais une mise au point sur l’oeil peut rendre l’oreille floue.
    La profondeur de champs dépend également de votre longueur focale et de la distance avec le sujet.
    Vous n’avez plus qu’à adapter vos iso, votre vitesse et votre puissance de flash pour que le flashmètre affiche l’ouverture que vous préférez. En général ISO 100 en studio.
    Si vous n’avez pas de flashmètre, ce n’est pas grave, c’est juste un peu plus long car il vous faut mettre votre ouverture au jugé, et faire des photos de test jusqu’à trouver celle qui vous convient.

Portrait en extérieur :

  • Si vous avez pu amener vos flashs avec vous, les conseils pour l’intérieur vont vous servir.
  • Si la lumière peut être changeante, et c’est souvent le cas, placez-vous en « priorité ouverture » à l’ouverture qui vous convient, et variez les ISO pour que la vitesse vous convienne à peu prêt.
  • En extérieur le plus important est un bon repérage des lieux et un bon placement du sujet car vous n’êtes plus maître ni de la puissance, ni de la position de la source de lumière.
  • Choisissez, si vous le pouvez, un fond qui ira avec le sujet. N’hésitez pas à faire du repérage avant. Pour cela commencez par une recherche internet afin de déterminer grossièrement le lieu.
    Ne pas négliger la position du soleil en fonction de l’heure.
  • Si vous utilisez les flashs, commencez par prendre un cliché sans eux pour trouver le réglage correspondant un éclairage de l’arrière plan qui vous ira. Ensuite faites des tests avec la puissance du  flash pour trouver l’équilibre.
    Petite astuce, réduisez la longueur focale et shootez votre poing fermé et bras tendu pour vous faire une idée.

La séance :

Les réglages sont faits et le modèle est là.
Rassurez-vous le plus gros est fait. En fait il ne vous reste plus qu’a mettre à l’aise votre sujet en discutant avec.

  • Continuez à lui parler durant la séance et n’hésitez pas à lui dire ce que vous allez faire si vous devez changer un réglage ou le faire changer de lieu ou de position.
  • La séance doit rester un plaisir pour tous les deux.
  • Pensez qu’il faut mettre en valeur le modèle et n’hésitez pas à lui montrer les photos en cours de shoot.
  • N’oubliez pas de tenir compte de ses complexes (par expérience, surtout chez les femmes).
  • Tentez de faire ressortir une émotion ou un trait de caractère de la photo.

La post production ou traitement logiciel (optionnel mais fortement conseillé) :

  • Ne négligez pas la post-production pour corriger les petites imperfections (boutons de fièvres et autres)
  • Les logiciels que je peux vous conseiller sont photoshop ou son équivalent sur mac affinity photo, Vous pouvez également utiliser ligthroom ou Capture one pro
  • De très bon tutoriel existent sur youtube Ici ou par exemple

La post-production sur les RAW permet de laisser parler son sens artistique, et il n’y a pas de règles précises. A chacun son style.

Il ne faut tout de même pas oublier quelques règles fondamentales, comme les points forts ou la règle des tiers (visible dans les conseils généraux et les bases).

  • Évitez aussi de centrer votre sujet ou de bloquer son regard sur un bord de la photo.
  • Tentez de placer les yeux sur une ligne de force.