Id-scratch

Introduction :

J’en avais marre, lorsque j’accrochais mon trépied à mon sac photo avec sa sangle, de risquer de blesser quelqu’un, car celui-ci avait tendance à se « promener » un peu librement.

Je cherchais une solution fiable, économique et simple, car le trépied doit pouvoir être enlevé et remis relativement facilement.

Une solution à base de mousquetons est complexe à mettre en œuvre, car il faut trouver où les accrocher sur le trépied, et il ne sera pas aisé d’enlever et remettre le trépied au sac. Or c’était pour moi un impératif pour pouvoir amener mon trépied en parc zoologique où je peux en avoir besoin, mais pas tout le temps, et où je ne sais jamais d’avance quand. Un trop long temps de mise en place et ce sont de bonnes photos qui sont perdues.

Test :

J’ai finalement trouver l’ID scratch en supermarché, j’étais septique mais au vu du prix (4,5€) et au vu des multiples usages promis, je me suis dit que je ne risquais pas grand chose à tester.

Le scratch se déroule comme du scotch classique, et se découpe à la main très facilement grâce à des zones délimitées par des pointillées espacées de 2,5cm.  Cela permet de couper assez finement la longueur que l’on désire. J’ai donc coupé une longueur qui relie mon trépied à l’anse de mon sac de manière serrée. Deux des pieds étant logés dans la poche latérale du dit sac.

Niveau utilisation, rien de plus rapide et facile pour le retirer et le remettre, un enfant sait se servir d’un scratch.

Je l’ai promené une matinée par temps de neige et l’ensemble n’a pas bougé.

Avantages :

  • Économique
  • Solide
  • Multi-usage
  • Facile à utiliser

Inconvénients :

– Je cherche encore

Bilan :

Comme vous l’aurez compris, bilan très positif. Je remercie son inventeur.
Comme beaucoup de grandes inventions, c’est tout bête mais il fallait y penser.