Objectif Sigma Sports 150-600 mm F5-6.3 DG OS HSM S

Objectif Sigma 150-600

Introduction :

L’objectif 150-600 en version sport de chez sigma est très prometteur.

Un super télé objectif, car en animalier ou sport on n’est jamais trop près, pour un prix moindre que des modèles de la marque qui n’existe d’ailleurs tout simplement pas.
Chez Canon il faut prendre soit le 100-400 F/4.5-5.6 à un peu plus de 2000 euros, soit une focale fixe qui, bien qu’ouvrant plus que le sigma, coute le prix d’une voiture d’occasion, avec en plus le souci d’une focale fixe (si le sujet est trop prêt impossible de dé-zoomer).

 

Rien ne valant un test de terrain, je l’ai trouvé en location chez pix-location.

Première prise en main et prix :

Réception du « bazooka » en point relais TNT dans une valise rigide, avec étiquette de retour. Rien à redire.

valise

Première impression sans faire de photo.

L’encombrement est impressionnant comparer à mon 70-200 F2.8.

comparatif
La construction métallique donne un sentiment de robustesse, il est gros, et il est lourd!!! Les 3kg se sentent bien sur le bras.

La bague de mise au point est très fluide, par contre la bague de zoom est dure, très dure. Ceci s’explique par le poids des blocs optiques à bouger, mais il s’utilise également comme un système à pompe ce qui est plus pratique (on tient de bout de l’objectif et il suffit de tirer dessus)

Le verrouillage aux différentes focales est très pratique et agréable.

Les boutons sont accessibles.

Pour le test je l’ai monter sur mon 5D mark III, et est pris quelques photos en début de soirée du jardin, avant de m’attaquer au grand test au Zoo d’Amnéville (car rien de tel qu’un lieu connu pour tester)

Test terrain :

Je n’ai fait quasiment que des photos à main lever pour me mettre dans les conditions les plus pratiques, même si un monopode est conseillé.
Les bagues de zoom et de mise au point sont très faciles à atteindre.
La sortie du zoom en tirant dessus est vraiment un plus tant la bague du zoom est dure. Ce souci est dû au bloc optique à déplacer.
La mise au point se débraye automatiquement pour une correction de mise au point manuelle si l’on choisi le mode MO.

La durée de recherche du point, qui est déjà très bonne grâce à l’USM (mise aux point par ultrasons), peut être réduite via un commutateur permettant de limiter la plage de recherche. Pour cela l’objectif dispose de deux plages en plus du Full, 2,6 à 10 m ou 10m à l’infini.
La mise au point peut se montrer laborieuse, mais uniquement si on lui demande de franchir toute la plage.

L’ouverture nécessite une bonne luminosité.
Le piqué est très bon et le vignetage ne se remarque pas, contrairement à ce que je lisais sur les test labo.
La profondeur de champ est bien sur réduite dans les longues focales.
Son diamètre de 105mm et sa longueur nécessitent un sac adapté.( Il rentre juste dans mon lowepro Fastpack 250 si ne boitier n’est pas monter dessus). Un sac de transport qui se porte à l’épaule est fournit, mais là aussi, pour objectif nu.

La bague d’accroche pour le trépied est très pratique,  et peut servir à tenir l’objectif de manière plus sûre. De plus des mini-crans permettent de la faire tourner pour placer très facilement l’objectif en portrait.

Les bémols de cet objectif :

  • Il faut oublier la discrétion, un objectif de cette taille n’est pas discret, des remarque du genre « ça c’est du zoom » vous allez en entendre sur votre passage.
  • Son poids. Sans entrainement votre bras va le sentir passer.

Conclusion :

Cet objectif est très bon et, couplé au dock Sigma qui permet de personnaliser la plage focale ou la vitesse AF, c’est un bijoux.
Bref un super rapport qualité/prix. Il n’a rien a envier aux séries pro des marques.

Si vous cherchez un super zoom, je vous conseille celui-là.